Réharmoniser notre relation à l’alimentation

June 1, 2018

Un des paradoxes de nos sociétés occidentales est d’avoir transformer le geste simple de se nourrir pour répondre à des besoins physiques et physiologiques en un geste complexe, en lien avec nos besoins physiques, mais également avec notre état émotionnel et mental. Nous ne mangeons plus seulement lorsque nous avons faim, mais aussi lorsque nous sommes contrariés, préoccupés, ou inquiets, etc…

Alimentation, santé et émotions : tout est lié !

Le lien entre notre santé physique et la qualité de notre alimentation est largement connu et son impact sur des maladies telles que le diabète, les troubles cardiovasculaires, l’hypertension, l’hypercholestérolémie… n’est plus à démontrer. Le père de la médecine, Hippocrate, n’a t-il pas affirmé le premier que l’aliment est notre premier médicament ?

A l’inverse, le lien entre nos émotions et notre façon de nous alimenter est moins connu alors même qu’il se manifeste de multiples façons et dans de nombreuses situations : nous mangeons lorsque nous sommes anxieux ou

 

tristes, lorsque nous sommes fatigués, stressés ou submergés par une émotion trop forte qui au contraire nous coupe l’appétit (« j’ai l’estomac noué »), dans d’autres cas une sensation de vide intérieur ou affectif nous pousse à nous nourrir d’une façon compulsive, ou bien encore lorsque nous ne nous sentons pas à la hauteur et nous dévalorisons… La liste est longue et chacun, chacune pourra compléter cette énumération par sa propre expérience.

Ces comportements inadaptés sont autant de moyens pour notre psychisme de nous indiquer que quelque chose ne fonctionne pas comme il faut et que notre rapport à l’alimentation est lié à notre équilibre émotionnel. En rétablissant une alimentation équilibrée, avec un rapport apaisé à la nourriture, nous retrouverons une meilleure santé physique et psychique.

Apprendre à redevenir l’ami(e) de notre corps 

Les élixirs floraux sont des outils naturels qui, en nous aidant à rééquilibrer notre balance émotionnelle, vont agir indirectement sur notre relation à l’alimentation.

Faire confiance à son intuition et s’écouter, en dehors de tous les diktats imposés par la société, voici la 1ère règle à suivre. 

Pour appuyer ce postulat, citons Pascale Millier, Directrice du laboratoire DEVA, pharmacienne et conseillère en élixirs floraux : « Personne ne sait mieux que nous, ce qui est bon pour nous » et la Fleur de Bach Cerato convient aux personnes qui doutent de leurs propres capacités et qui n’ont pas le courage d’assumer leurs convictions ou leurs choix. Walnut nous permettra de changer nos habitudes alimentaires et chesnut bud nous aidera à sortir de schémas répétitifs ainsi que d’autres fleurs en lien à la personnalité de la personne : chicory pour le vide intérieur, star of bethléhem lorsque la tristesse nous submerge…

 

Un beau menu à composer en restant à l’écoute de ses propres besoins.

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square