Une cure Détox : pourquoi, pour qui?

April 25, 2018

Les rituels de purifications existent depuis la nuit des temps. Et pour cause, ils permettent au corps de suivre les cycles de la nature avec harmonie. Nous ne sommes pas la même personne, constante, et d’humeur égale tous les jours. Notre corps est tributaire d’un tas de facteurs comme les saisons, la météo, ou les cycles lunaires mais aussi des aléas de la vie et des défis du quotidien. Pour préserver son équilibre, notre corps doit s’adapter en permanence.

 

Je réintègre mon corps

La vie moderne ne permet pas au corps de suivre ses besoins et ses fluctuations. La demande en performance constante nous oblige à nous déconnecter des signes qu’il nous envoie. Le stress, la nourriture et certaines habitudes compensatoires apportent également leur lot de toxines, engorgeant nos différents organes. C’est pourquoi, il est d’autant plus important d’adopter des rituels qui permettent de s’arrêter, de faire un bilan, de se purifier, comme le faisaient déjà nos ancêtres.

 

Je démarre au printemps

De tout temps, le période fin de l’hiver / début du printemps, connue pour son grand nettoyage, a représenté une phase charnière idéale pour une cure détox. C’est d’ailleurs le moment où la nature produit la sève de bouleau, complément détox par excellence aux vertus drainantes avérées.

Attention pourtant, si vous lisez cet article à une toute autre période de l’année, c’est peut-être que vous sortez de votre hiver personnel, et que vous avez besoin de régénérer votre organisme maintenant. Alors, n’attendez pas nécessairement le printemps, ne figez pas vos besoins corporels dans des règles rigides : l’important est de vous écouter, d’observer votre corps et ses besoins.

 

Je ritualise

Changer ses habitudes ou son rythme n’est pas toujours chose aisée, même si c’est pour un mieux, et peut être une source de stress et d’effets secondaires. Saisir l’importance de sa démarche et l’inscrire dans quelque chose de plus grand peut aider à tenir sa décision, par exemple, en l’intégrant dans un rituel plus complet en intégrant l’esprit detox dans toutes les sphères de sa vie : se libérer des liens toxiques et néfastes, consommer des aliments/cosmétiques pauvres en toxines, entrer dans une phase d’introspection pour découvrir ses besoins réels, ralentir et se reconnecter, se promener,….les sphères d’action sont infinies.

 

Je soutiens mes organes

Le foie et les reins représentent les deux émonctoires les plus importants du corps humain. Le Foie, organe de la colère, secrète la bile qui permet de digérer les graisses, dissout les toxines et  soutient le système immunitaire. Tandis que les reins assurent la filtration et l’épuration du sang. Comme tout filtre, ils peuvent être engorgés par un trop-plein de déchets, d’où l’importance de les entretenir régulièrement.

 

Les premiers signes

On ne va pas se mentir, il faut bien que les toxines sortent par quelque part pendant le rituel. En fonction de leur importance peuvent émerger des démangeaisons, des boutons, des maux de tête, la nausée ou la diarrhée. C’est normal, dans un premier temps. Accrochez-vous, pensez au bonheur de recouvrer un corps moins acide, moins enflammé, une meilleure vitalité, plus d’énergie. Vous vivez peut-être à bas régime depuis plus de temps que vous ne le pensez, rendez à votre corps son plein potentiel naturel ! Vous pouvez aussi y aller plus crescendo, à votre rythme, ne pas tout arrêter d’un coup. A vous de ressentir ce qui vous convient le mieux en fonction de votre énergie du moment et de votre tempérament.

 

Mes plantes coup de pouce

Adopter un régime alimentaire pauvre en toxines, voire carrément jeûner (en suivant les règles), c’est bien, soutenir sa detox en s’aidant de plantes savamment choisies, c’est mieux. La sève de bouleau, fortement minéralisé, est vantée depuis des siècles pour son action dépurative. En y ajoutant certains bourgeons et jeunes pousses, il est possible d’orienter et de renforcer l’action, par exemple contre la cellulite, les problèmes articulaires ou encore de jambes lourdes.

  Genévrier

Surtout connu au niveau médicinal pour ses baies noires, utilisées comme épice et remède, la jeune pousse de genévrier soutient l’action dépurative du foie ainsi que toutes ses fonctions. Il va favoriser l’élimination de l’acidité et de l’inflammation et participer à la préservation des articulations. Il relance également la dynamique du rein. C’est un véritable atout pour les terrains décompensés, acides et secs.

 

Le Romarin

Plante pionnière des sols dégradés, les jeunes pousses de romarin sont bien connues puisqu’on les utilise sous plusieurs formes. Elles facilitent, tant de façon interne qu’externe,  le ralentissement des signes de vieillesse en piégeant les radicaux libres. Elles protègent aussi le système hépatique. Régénérateur et protecteur, tonique et vivifiant, elles sont idéales pour drainer les « colles » de l’organisme et avoir une belle action cholagogue et cholerétique.

 

Ma potion magique

Il est conseillé de prendre de la sève de bouleau pendant 3 semaines pour préparer son corps à la cure detox. 

Utilisation : je prends une cuillère à soupe le matin, pure ou diluée dans un verre d’eau.

Je fais ensuite une semaine de pause avant de démarrer les bourgeons,  il faut associer

 

les vertus complémentaires du Genévrier, du romarin, et des teintures-mères de pissenlit et d’artichaut qui favorisent le maintien du foie en bonne santé

Utilisation : Je prends 5 à 10 gouttes par jour à jeun dans un verre d’eau faiblement minéralisée pendant quelques jours avant d’augmenter la dose jusqu’à 30 gouttes maximum. J’arrête une semaine au bout de 3 semaines de cure et je recommence pendant 3 semaines si besoin.

Astuce : Je prends 5 gouttes après un repas gras, ou quelques gouttes en prévention avant une soirée arrosée.

 

Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square