La vitamine C

 

 

 

 

Rhume, grippe, angine : en hiver, les infections rôdent... Pourtant, il existe une solution simple pour s’en prémunir, et aussi mieux se défendre une fois qu’elles sont installées : la vitamine C. Contribuant à près de 300 fonctions métaboliques, elle est un véritable booster de l’immunité ! Présente dans des cellules du système immunitaire, elle est nécessaire à leur bon fonctionnement. Des études ont ainsi montré que l’acide ascorbique augmente la production et l’activité de certains globules blancs, les phagocytes qui ont pour mission d’ingérer et de détruire les microbes. Et la vitamine C a un autre rôle clé : elle a la capacité de stimuler la synthèse d’interféron, une protéine importante pour l’immunité. 

Comment bénéficier d’un apport suffisant en vitamine C, sachant que notre organisme, contrairement à celui de certains animaux, ne sait ni la synthétiser ni la stocker ? Eh bien en veillant chaque jour à son alimentation ! L’hiver, c’est la saison des agrumes ! Donc, n’hésitez pas à profiter des saveurs acidulées des mandarines, oranges, pamplemousses, citrons. Vous pouvez miser aussi sur le kiwi et les légumes verts. Si, si… Épinards et choux de Bruxelles en contiennent tous à des teneurs variables. Vous les agrémenterez d’herbes telles que la ciboulette et le persil, tous deux excellents pourvoyeurs…

L’objectif, dépasser les 60 mg/jour recommandés, qui nous semblent insuffisants en période hivernale. Comptez un apport d’environ 200 mg pour un effet booster, ce qui correspond au taux maximal d’absorption de la vitamine C au niveau intestinal. Pour cela, il vous suffit d’un kiwi, d’une orange et d’une portion de quatre choux de Bruxelles cuits ! Ou, ce que l’on sait moins, d’à peine 50 g de fruits d’arbousiers. 

Surprise : ces petits fruits bien présents dans les Alpes du Sud et en baie de Somme figurent en effet au sommet du palmarès des aliments riches en vitamine C. Moins connue que l’acérola (superstar des compléments alimentaires, mais hélas souvent mélangée à de l’acide ascorbique de synthèse), la baie d’argousier est pourtant un trésor vitaminé… 

Elle contient au moins 20 fois plus de vitamine C qu’une orange ! Vous la consommerez en purée en accompagnement de viande ou de poisson, ou bien telle quelle, si sa saveur acidulée vous plaît. Sinon, vous pouvez profiter de ses vertus en buvant son jus, disponible en magasin bio. Plusieurs marques (Gayral et Flore Alpes par exemple) proposent des boissons issues de baies cultivées et transformées en France avec un taux de vitamine C particulièrement intéressant. Il vous suffira alors de 2 cuillères à soupe par jour, pour faire le plein de vitamine C ! Et si vous aimez le froid piquant, risquez-vous à cueillir les baies de cet arbrisseau épineux, c’est la bonne saison pour les ramasser.

 

On peut rajouter aussi les baies de cynorhodons à ramasser en ce moment. 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square